L'EGLISE

L'EGLISE

L'EGLISE DE SAINT-JUST-LA-PENDUE

L’église actuelle de St-Just-la-Pendue a été construite de 1850 à 1852. Elle a remplacé un premier édifice dont la plus ancienne mention connue est du 11ème siècle. L’architecte chargé des travaux était Mr Bonnard de Roanne.
Pour ce qui est du clocher définitif, il fut édifié en 1928.
Deux solutions étaient présentées aux paroissiens : soit la flèche classique prévue à la construction de l’édifice par Mr Bonnard, soit une autre version avec quatre flèches gothiques proposée par Mr Cornu, architecte à Roanne La deuxième fût retenue, c’est le clocher actuel de notre village que l’on peut admirer de très loin.
L’architecture de style néo-gothique, style qui au 19ème siècle, s’est inspirée du gothique du moyen âge.
Sur le tympan des trois portails, nous découvrons la statut de St Just, patron de la paroisse, en habit d’archevêque de Lyon, une scène représentant un ange gardien avec un enfant et la Vierge de Pitié.
Le clocher a une particularité, en effet, un réservoir d’eau de 50 m3 a été construit en 1950 à l’intérieur du clocher par « le Syndicat des Eaux du Gantet » à 14 mètres au dessus du sol afin d’alimenter en eau potable une partie de la population du bourg.
 

 

 LA CHAPELLE NOTRE-DAME-DE-LIESSE

     La Chapelle Notre-Dame-de-Liesse est, à St-Just-la-Pendue, un véritable joyau qui vaut le détour. Massive, basse et solidement ancrée sur un mamelon au sud du bourg, patinée par les ans, elle a été plusieurs fois remaniée et agrandie. Mais elle garde ses richesses, ses mystères qui en font une des plus anciennes de la région.

     La légende indique que trois chevaliers picards tombèrent dans une embuscade tendue par les turcs et furent sauvés par une figurine de la Vierge. La fille du Sultan, qui les détenait prisonniers, s’enfuit avec eux. Ils débarquèrent le 2 juillet 1134 vers les marais de « Lianse ».
La statut devint si pesante, qu’ils décidèrent de fonder un village et bâtir un abri pour la Vierge. Les masures des alentours prirent le nom de « Notre Dame de Lianse », devenue « Notre Dame de Liesse ».
Ceci est bien sûr une légende, un Roman de Chevalerie conté par les troubadours.

Mais revenons à la réalité…

     Le premier document remonte à 1459. Après la peste de 1457, très meurtrière dans la région, une modeste bâtisse est élevée en l’honneur de Saint Roch soignant les pestiférés.
En 1670, le curé Duvivier fit remplacer le vieux bâtiment par un nouvel édifice surmonté d’un clocher, le chœur étant tapissé d’un retable de menuiseries magnifiques. Il y fût enterré le 9 mai 1694.
A la révolution, la Chapelle devint un bien national qui fut désaffecté. Mise en vente, elle fut achetée pour 306 livres par Etienne Giroudon, de Météranges, qui la restitua plus tard à la paroisse, remise en état, elle reçut une nouvelle cloche.

     La place qui entoure la Chapelle a été réalisée par le Maire Hector Philipin en 1813 et le magnifique cèdre, qui orne encore la place aujourd’hui, a été planté vers 1855, le Maire était alors Léo Girerd.

     Devant la Chapelle, le 30 juillet 1922 fut inauguré le Monument aux Morts de la Grande Guerre 1914-1918 par le Sénateur-Maire Fernand Merlin.
Dans la Chapelle, une plaque apposée après la guerre de 1939-1945 rappelle que la Vierge y fut quotidiennement invoquée et honorée. Tous les Sanjustois mobilisés ou prisonniers furent épargnés, ils regagnèrent leur famille, leur foyer, sains et saufs.

     La municipalité Guy Fabre, en 1999, a engagé la réalisation de travaux de restauration de la Chapelle à l’extérieur (maçonnerie, couverture, enduits du clocher, drainages et protection des baies) et à l’intérieur (reprise d’enduits et de peintures des murs, remise en état des plafonds bois, traitement des sols et remise aux normes de l’éclairage).Le remplacement de la flèche du clocher a sans doute constitué l’opération la plus spectaculaire.
En 2004, elle déplaça le Monument aux Morts et le mit en valeur dans un espace commémoratif aménagé à cet effet.
Un éclairage nocturne de la Chapelle de Liesse et du Monument aux Morts compléta la réhabilitation de ce site très prisé de tous les Sanjustois.

     Dans cette Chapelle, dont vous venez de lire l’historique, vous pouvez venir vous recueillir, chaque jour, au mois de Mai, à 18 heures, pour y prier Marie, ou en Octobre, à l’occasion de la célébration du Rosaire.
 

  • LA CHAPELLE ET LE MONUMENT AUX MORTS
  • LA CHAPELLE
  • L'EGLISE
  • L'EGLISE
  • MAITRE-HOTEL DE L'EGLISE
  • LA STATUT DE STE CATHERINE A L'EGLISE
  • LE CHRIST AU LIEN A L'EGLISE
  • LE MONUMENT AUX MORTS A L'EGLISE
  • L'EGLISE LA NUIT
  • NOTRE DAME DE BONNE ROUTE